Twitter
Facebook
YouTube
LinkedIn
RSS

Mission et historique

Conférence sur les politiques scientifiques canadiennes : un effort collectif fructueux

La Conférence sur les politiques scientifiques canadiennes (CPSC) a été mise sur pied en 2009 par un groupe de jeunes professionnels dynamiques provenant d’universités, de ministères à vocation scientifique et du secteur privé. La CPSC maintient une culture collective grâce à la volonté et à l’engagement d’une équipe d’organisateurs bénévoles. Le comité organisateur est composé chaque année d’une gamme étendue de professionnels débutants et en milieu de carrière, à savoir, étudiants des cycles supérieurs, détenteurs d'une bourse de perfectionnement postdoctoral, administrateurs, décideurs et entrepreneurs. Bon nombre d’entre eux se sont intéressés de près aux politiques scientifiques et ont choisi de poursuivre une carrière dans ce domaine. Depuis sa création, la CPSC a reçu une vaste soutien de tous les intervenants en politiques scientifiques canadiennes, notamment de la part de plus de 100 bénévoles qui ont aidé à organiser la conférence, de plus de 60 organisations qui ont fourni un appui financier et de plus de 70 dirigeants communautaires qui ont siégé sur les comités consultatifs et honoraires de la CPSC.

Les trois thèmes clés suivants définissent la mission de la CPSC:

  • Agir à titre de plaque tournante, pour favoriser un dialogue national continu à l’appui d’une coordination et d’une collaboration plus efficaces entre tous les intervenants, ainsi que pour cultiver une communauté globale et évolutive de théoriciens en matière de politiques.
  • Renforcer les capacités et, pour ce faire, mettre en place et favoriser des initiatives visant à assurer la formation de la prochaine vague de chefs de file dans le domaine des politiques scientifiques, technologiques, et de l’innovation.
  • Renforcer les capacités et, pour ce faire, mettre en place et favoriser des initiatives visant à assurer la formation de la prochaine vague de chefs de file dans le domaine des politiques scientifiques, technologiques, et de l’innovation.