Commercialiser l'innovation au Canada : avancer dans la bonne direction

Auteurs):

Dr Tom Corr

Centres d'excellence de l'Ontario

Président et PDG

Docteur Tom Corr

L'un des obstacles à la commercialisation fréquemment cités au Canada est que l'industrie, le milieu universitaire, les investisseurs, les petites et moyennes entreprises (PME) et le gouvernement ne sont pas sur la même longueur d'onde. Ils travaillent tous dur pour atteindre leurs propres objectifs, mais l'un n'est pas toujours pleinement conscient de ce que fait l'autre.

Bien que cela puisse parfois être le cas, il existe également des preuves que l'écosystème de l'innovation du Canada évolue dans la bonne direction lorsqu'il s'agit de faire passer les grandes idées du laboratoire au marché.

En fait, le corridor GTA-Waterloo à lui seul créé plus d'emplois en 2017 que San Francisco, Seattle et Washington, DC réunis. La DMZ de Ryerson a été nommée la plus meilleur incubateur universitaire plus tôt cette année par UBI Global. Ce sont des signes de progrès; signes que la communauté de l'innovation comble l'écart de commercialisation.

Aux Centres d'excellence de l'Ontario (OCE), les collaborations entre l'industrie, le milieu universitaire et les PME sont le pilier sur lequel nous, au nom du gouvernement de l'Ontario, appuyons les solutions conçues en Ontario qui stimulent la création d'emplois, favorisent la croissance économique et améliorent le rayonnement mondial de la province. compétitivité.

OCE est impliqué dès le début dans ces opportunités et, par conséquent, est en mesure d'aider à aligner les besoins des parties prenantes mentionnées ci-dessus.

Le stade précoce est également un moment où les start-ups échouent souvent et le risque pour les investisseurs est élevé. Il est compréhensible que les investisseurs en capital-risque et les investisseurs privés hésitent à investir plus tard dans le processus lorsqu'un produit ou une entreprise est un succès avéré et a des ventes reproductibles, mais beaucoup peuvent ne pas aller aussi loin. La présence d'OCE aide les entreprises à réduire les risques afin qu'elles soient en mesure d'attirer les investissements privés dont elles ont besoin pour commercialiser leur produit ou service.

Nous soutenons les entreprises en démarrage dans leur cheminement du développement de technologies et de produits à la commercialisation, tout en offrant une expérience pratique à la prochaine génération de talents issus des collèges, des universités et des établissements de recherche financés par les fonds publics de l'Ontario. En travaillant également avec nos partenaires industriels qui fournissent un financement de contrepartie, tous les partenaires ont leur mot à dire, ce qui permet de garantir que les solutions issues des projets que nous soutenons répondent aux besoins réels du marché.

Le rôle d'OCE est un énorme travail de découverte, de coordination et de conservation, et notre équipe de 35 gestionnaires de développement des affaires à travers la province travaille avec l'industrie, le milieu universitaire, les entrepreneurs et le gouvernement pour s'assurer que les meilleures idées sont entièrement développées, testées, itérées, validées et ont une solide stratégie de mise sur le marché. Les résultats suggèrent qu'il y a plus de collaboration en cours que nous ne le pensons.

Au cours des quatre dernières années, OCE a déployé 160 millions de dollars en financement pour 3,100 354 projets dans l'ensemble de l'Ontario et, ce qui est tout aussi important, a obtenu plus du double de ce montant, soit 1.7 millions de dollars, en co-investissement de l'industrie, ce qui a entraîné un investissement supplémentaire de 20,000 milliard de dollars. investissements de suivi au fur et à mesure que les entreprises progressent. Les projets soutenus par les CEO ont également directement créé plus de XNUMX XNUMX emplois nouveaux et conservés dans la province dans les entreprises que nous avons soutenues.

Qu'il s'agisse d'améliorer les processus des fabricants de pièces automobiles grâce au programme d'amélioration de la compétitivité des fournisseurs automobiles, d'améliorer les résultats des patients grâce au Fonds pour les technologies de la santé ou de mettre en relation des start-ups avec des talents émergents grâce à TalentEdge, OCE contribue à l'effort plus large de commercialisation de l'innovation qui, en fin de compte, profite nous tous en tant que citoyens et contribuables.

Cela dit, les choses ne sont pas parfaites et nous savons que nous pouvons faire mieux. Le Canada s'est classé 18e lors de la plus récente Indice mondial de l'innovation, il y a donc place à amélioration.

Il existe également de nombreux autres défis sur la voie de la commercialisation, notamment la protection de la propriété intellectuelle, l'amélioration des efforts de mise à l'échelle, l'ouverture des processus d'approvisionnement du secteur public aux start-ups et aux PME et l'accès aux données et à la technologie, sans parler de la meilleure façon de s'intégrer dans la société. et l'économie, les quelque 300,000 XNUMX nouveaux immigrants qui arrivent au Canada chaque année.

Pour les décideurs, les défis sont à la fois nombreux et complexes, mais nous avons la chance d'avoir des partenaires de l'écosystème qui travaillent chaque jour pour accélérer le rendement de l'innovation au Canada.

Le Dr Tom Corr est président et chef de la direction des Centres d'excellence de l'Ontario, un organisme sans but lucratif qui co-investit pour commercialiser l'innovation issue des collèges, des universités et des hôpitaux de recherche financés par les fonds publics de la province.