Feux de forêt au Canada : sommes-nous prêts pour la prochaine catastrophe ?

Auteurs):

Adeniyi Asiyanbi

Département de géographie, Université de Calgary

Boursier postdoctoral du CRSH

Conny Davidson

Département de géographie, Université de Calgary

Professeur agrégé

Conny Davidsen et Adeniyi Asiyanbi

Alors que le monde est aux prises avec l'évolution des impacts de la COVID-19, la saison des incendies de forêt au Canada est de retour.

Alors que la saison des incendies de forêt australienne record de 2019/2020 (1) et les incendies de forêt de 2018 en Californie (2) nous le rappellent, les incendies de forêt désastreux et coûteux sont de plus en plus fréquents. Le feu de forêt de Horse River au Canada en 2016 (3) à Fort McMurray a entraîné l'évacuation de 88,000 2,000 personnes, détruit environ 3.6 1 structures et endommagé de nombreuses autres, devenant la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l'histoire du Canada pour les assureurs. Cela a représenté des dommages matériels assurés d'environ XNUMX milliards de dollars canadiens, poursuivant une tendance à la hausse des coûts des catastrophes au Canada (voir la figure XNUMX).

graphique
Figure 1 : Pertes catastrophiques au Canada en milliards de dollars canadiens de 1983 à 2017 et tendance
Source : Fiche d'information du Bureau d'assurance du Canada (BAC) (4).

Pour le Canada, les projections liées aux changements climatiques (5) ont trouvé des modèles de feux de forêt changeants en raison des impacts sur la température, la foudre, les précipitations et l'humidité du carburant, suggérant une augmentation de la probabilité d'allumage des feux de forêt et des changements alarmants dans le comportement général des feux de forêt. La fréquence des feux de forêt au Canada pourrait augmenter jusqu'à 140 % d'ici 2100 (6), et la fréquence des journées extrêmes avec des incendies potentiellement ingérables pourrait augmenter de 400 % au Canada d'ici 2050 (7).

Nos recherches en cours attirent l'attention sur le caractère central des stratégies de politique publique dans la préparation aux incendies de forêt au Canada, en particulier dans trois domaines : l'investissement public, l'engagement du public et l'action climatique.

Investissement public
Le coût de la protection contre les incendies de forêt au Canada augmente rapidement. Les années 2015 et 2017 ont vu des dépenses record de protection contre les incendies de forêt d'environ 1.4 milliard de dollars canadiens, tout comme les dépenses annuelles fédérales pour les secours en cas de catastrophe naturelle (8) ont en général atteint un sommet historique de 1.4 milliard de dollars canadiens en 2013. En effet, une étude récente estime (9) que le coût annuel des phénomènes météorologiques extrêmes au Canada pourrait atteindre 43 milliards de dollars canadiens d'ici 2050. Une autre étude (10) ont estimé que les coûts extrêmes de suppression des incendies deviendront plus fréquents, se produisant tous les deux ans ou même plus souvent au Canada – contre une fois tous les dix ans.

Pourtant, l'équilibre entre les investissements dans les programmes de planification et de prévention des incendies de forêt à long terme et les coûts de suppression et de récupération des incendies de forêt a été incohérent.

En règle générale, un investissement à long terme et proactif dans la planification et la gestion des incendies de forêt semble porter ses fruits. Sécurité publique Canada (2019) (11) ont constaté que chaque dollar investi dans des programmes à long terme a permis d'économiser, en moyenne, environ 1 dollars de coûts pendant la phase d'intervention et de rétablissement.

Cependant, comme le montrent les études (12), les investissements à long terme dans les programmes et la prévention des incendies ont continué de baisser, tandis que les dépenses d'extinction et de récupération ont continué d'augmenter (voir figure 2). Cela limite la recherche et les programmes de prévention des incendies de forêt à long terme, à un moment où ces efforts sont les plus nécessaires. La situation est exacerbée alors qu'une importante cohorte d'experts chevronnés commence à prendre sa retraite (13) du service, nécessitant encore plus d'investissements en formation pour les nouvelles cohortes.

graphique
Figure 2. Le coût de la protection contre les incendies de végétation au Canada de 1970 à 2017 (en millions de dollars canadiens de 2017)
Source : RNCan, 2019 (14).

Engagement publique
Stratégie du Canada en matière de feux de forêt (15) met l'accent sur l'engagement du public dans toutes les provinces canadiennes, avec quatre objectifs stratégiques : éducation/sensibilisation du public et politique/analyse des risques; capacité de préparation et d'intervention; innovation; et l'initiative canadienne FireSmart.

Intelli-feu (16/a>) est devenu un programme national phare pour les communautés locales et les propriétaires fonciers afin de réduire les dégâts causés par les incendies de forêt. Bien que pleine de potentiel, l'initiative n'a obtenu qu'une participation limitée parmi la grande majorité des communautés à travers le Canada. Les Cours des Comptes Législatifs (17) a averti en 2019 que de nombreuses provinces et territoires n'avaient toujours pas élaboré de plans d'adaptation approfondis, laissant des centaines de communautés sans préparation ni planification pour leurs risques prévus.

Et FireSmart fait également face à des défis considérables. Il reste le plus sous-financé des quatre objectifs stratégiques (15/a>) de la Stratégie canadienne en matière de feux de forêt. Environ 214 millions de dollars canadiens ont été investis dans FireSmart partout au Canada entre 2005 et 2015, ce qui représente seulement 24 % des besoins projetés du programme, comme l'a montré l'examen décennal de la Stratégie canadienne en matière de feux de forêt (13) Remarques. Comparé aux récentes moyennes annuelles de coût pour la suppression des incendies d'environ 1 milliard de dollars canadiens, un investissement soutenu dans l'engagement du public par le biais d'initiatives telles que FireSmart semble insuffisant.

Action pour le climat
S'il a été démontré que le changement climatique crée des conditions (5) qui exacerbent les problèmes d'incendies de forêt, les incendies de forêt contribuent à leur tour au changement climatique en libérant des émissions de carbone provenant de la biomasse des arbres, entre autres processus. Bien que les forêts du Canada soient considérées comme un puits net de carbone, les incendies de forêt sont à peu près le facteur le plus important déterminant leurs niveaux extrêmement variables d'émissions de carbone (18).

Pourtant, la gestion des forêts et des incendies de forêt au Canada n'a pas encore intégré de manière significative les possibilités de réduction des émissions, même si cela s'accompagne de la reconnaissance de diverses limites. Au lieu de cela, les émissions de carbone d'origine forestière ont été relativement sous-estimées, à l'exception de certaines initiatives d'amélioration du carbone forestier dans le cadre pancanadien (19) avec différents niveaux de soutien dans les provinces et les territoires. Un rapport récent (17) des vérificateurs généraux du Canada ont indiqué que cela faisait partie d'une attitude généralement tiède à l'égard de l'atténuation et de l'adaptation aux changements climatiques dans la plupart des gouvernements au Canada.

Les dangers immédiats des incendies de forêt retiennent l'attention des médias et des politiques, et à juste titre. Cependant, en ignorant les liens plus larges entre les incendies de forêt et le changement climatique (20) minimise les risques croissants d'incendies de forêt auxquels nous sommes confrontés au Canada et nous prive d'occasions de nous préparer à l'avenir projeté de complexité croissante des incendies de forêt.

Par exemple, c'est en partie la raison pour laquelle certaines régions de l'Ouest canadien qui devraient connaître certains des changements les plus graves du régime des incendies de forêt exacerbés par les changements climatiques (p. ex. augmentation du nombre de jours de propagation des incendies (21) et augmentation de la superficie brûlée (22)) ont ironiquement la plus petite proportion de personnes (23) qui pensent que le changement climatique leur nuira personnellement.

Pour être efficaces, les politiques canadiennes de préparation aux incendies de forêt devront soigneusement « relier les points » entre les incendies de forêt et les changements climatiques, et mobiliser l'investissement public – en financement et en action – pour se préparer aux futures catastrophes. De plus en plus, les catastrophes causées par des incendies de forêt ne sont pas une question de si, mais de quand.

(1) https://theconversation.com/with-costs-approaching-100-billion-the-fires-are-australias-costliest-natural-disaster-129433
(2) https://www.fire.ca.gov/media/5511/top20_destruction.pdf
(3) https://www.rmwb.ca/Assets/Lessons+Learned+$!26+Recommendations+2016+Horse+River+Wildfire.pdf
(4) http://assets.ibc.ca/Documents/Facts%20Book/Facts_Book/2018/IBC-Fact-Book-2018.pdf
(5) https://www.nrcresearchpress.com/doi/full/10.1139/er-2013-0042#.XjXevtNrKRs
(6) https://www.publish.csiro.au/wf/wf09002
(7) https://link.springer.com/article/10.1007/s10584-015-1375-5
(8) http://www.ibc.ca/ab/resources/media-centre/media-releases/severe-weather-natural-disasters-cause-record-year-for-insurable-damage-in-canada
(9) http://ok-cear.sites.olt.ubc.ca/files/2019/06/Local-Adaptation-in-Canada-Full-web.-1.pdf
(10) https://cfs.nrcan.gc.ca/publications?id=37133
(11) https://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/mrgncy-mngmnt-strtgy/mrgncy-mngmnt-strtgy-fr.pdf
(12) https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2590061719300456
(13) https://cfs.nrcan.gc.ca/publications?id=37108
(14) https://www.rncan.gc.ca/climate-change/impacts-adaptations/climate-change-impacts-forets/forest-change-indicators/cost-fire-protection/17783
(15) https://www.ccfm.org/english/coreproducts-wildlandfires.asp
(16) https://firesmartcanada.ca/
(17) https://www.oag-bvg.gc.ca/internet/English/parl_otp_201803_e_42883.html
(18) https://www.nrcresearchpress.com/doi/full/10.1139/cjfr-2018-0176#.XkdHPdNrKRs
(19) https://www.canada.ca/fr/services/environnement/météo/changement climatique/cadre-pancanadien.html
(20) https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10584-019-02378-w
(21) https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aa5835
(22) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1365-2486.2008.01679.x?casa_token=VBwVGeG9fbgAAAAA%3AsT06alJC3XCkAAWIbys-K8K4YON6QWq40-EWtKDcf5R2aZDxnqPywFOVXaXbfzZ33UoZoynyTTm9ivk-
(23) https://www.umontreal.ca/climat/fra/index.html