English Version

Nul pays, discipline ou organisme ne détient le monopole des nouvelles mentalités et idées brillantes. En effet, c’est au croisement des savoirs, des domaines et des différents horizons géographiques, culturels et politiques que l’innovation a le plus de chances de fleurir. Face à la conjoncture mondiale et ses enjeux – durabilité, climat, pandémies, insécurité alimentaire, sécurité internationale –, il n’a jamais été aussi urgent de trouver des solutions innovatrices. Toutefois, il est possible de ressortir plus forts de ces épreuves si nous ne manquons pas de regarder vers l’avant, d’expérimenter, de réduire nos risques et de bâtir la résilience en ces temps incertains.

C’est dans cet esprit qu’en tant que leaders des plus grands organismes de financement de la recherche au Canada, nous réitérons notre engagement à soutenir le milieu dans la recherche d’idées, d’approches et de collaborations novatrices pour s’attaquer à ces problèmes complexes. Voici quelques exemples de comment nous y parvenons.

Pour cerner les enjeux mondiaux actuels et futurs et y répondre de façon efficace, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a mis sur pied l’initiative Imaginer l’avenir du Canada. Véritable carrefour scientifique, le CRSH mobilise les chercheures et chercheurs d’expérience et en devenir ainsi que les leaders au gouvernement, en entreprise et dans la collectivité afin d’approfondir sa compréhension des dimensions culturelles, économiques et sociales des grandes questions d’aujourd’hui, comme l’intégration des systèmes de savoirs autochtones et l’incidence des technologies émergentes. Le Carrefour des idées, une récente initiative pilote, rassemble des équipes de recherche multidisciplinaires où se côtoient innovation et inspiration. Ces ateliers, bien adaptés aux réalités complexes, permettent aux équipes de recherche de créer de nouvelles collaborations qui sortent du cadre institutionnel ou disciplinaire et qui favorisent de nouvelles façons de penser. L’objectif du premier Carrefour des idées était de mieux comprendre comment l’économie circulaire pouvait atténuer les changements climatiques et offrir une alternative durable au modèle linéaire actuel de production-consommation-mise au rebut. Trois équipes ont réussi à se démarquer et ont obtenu un financement pour poursuivre leurs recherches sur le modèle circulaire dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire; la conception en vue de la récupération, de la réutilisation et de la régénération des biens de consommation durables et des produits d’énergie renouvelable émergents; et la culture et l’économie circulaire. En 2023, le CRSH lancera son prochain Carrefour des idées, qui traitera de la santé et du mieux-être à l’échelle mondiale.

La nouvelle initiative phare Environnements et santé, menée par les Instituts de recherche en santé du Canada, a consolidé la position du Canada comme leader international dans les environnements de recherche interdisciplinaires et en santé. L’organisme compte tirer parti de deux composantes principales pour orienter la recherche sur les changements climatiques. Premièrement, il y a le centre de données du Consortium canadien de recherche en santé environnementale urbaine (CANUE), qui permet aux spécialistes d’améliorer leurs analyses et aux utilisatrices et utilisateurs des connaissances de tirer profit des données sur la santé et l’environnement. Le CANUE souhaite renforcer ses capacités pour étudier les liens entre les multiples facteurs environnementaux et un vaste éventail de conséquences sur la santé. Deuxièmement, il y a l’outil HealthyPlan, qui informe le public sur les îlots de chaleur et sur l’équité entre les régions : variations de température moyenne et du couvert forestier d’une ville à l’autre, milieux où les populations sont le plus à risque, etc.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) collabore actuellement avec Environnement et Changement climatique Canada au lancement d’un appel de financement ciblé pour le Plan de réduction des émissions 2030 du Canada. Cet appel spécial vise à soutenir la recherche interdisciplinaire sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de concert avec divers organismes partenaires. Le CRSNG travaille aussi avec Agriculture et Agroalimentaire Canada pour encourager la recherche postsecondaire dans la création de technologies et de nouvelles variétés de cultures pour décarboniser l’agriculture. C’est là une autre pièce importante du casse-tête dans le combat contre les changements climatiques. 

Des forêts jusqu’aux piles à combustible, la Fondation canadienne pour l’innovation appuie depuis longtemps les projets d’infrastructures qui favorisent la recherche dans tous les domaines et contribuent à l’avancement des connaissances ainsi qu’au passage à l’action en matière de durabilité et de climat. Les observatoires climatiques, comme la Réserve naturelle Gault à Mont-Saint-Hilaire au Québec, et les projets de grande envergure, comme l’Experimental Lakes Area de l’Institut international du développement durable (IISD) en Ontario et les Global Water Futures Observatories en Saskatchewan, fournissent les outils de pointe nécessaires aux équipes de recherche pour demeurer au fait des changements environnementaux. De plus, des fonds ont récemment été injectés dans des installations servant à étudier la formation des tempêtes sur Terre (WindEEE) ou dans la magnétosphère (SuperDARN), à suivre la vie sous-marine (Ocean Tracking Network et Ocean Networks Canada) ou à cartographier le génome des espèces animales (Centre for Biodiversity Genomics).

Les trois organismes fédéraux de financement de la recherche du Canada travaillent aussi ensemble pour accélérer, développer et créer des initiatives novatrices reliées au climat. Collectivement, sous la direction stratégique du Comité de coordination de la recherche au Canada, nous annoncerons bientôt en grande première une Initiative internationale conjointe de recherche sur l’adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs effets. L’appel pour ce projet inédit sera lancé en janvier 2023 et géré par le fonds Nouvelles frontières en recherche (FNFR), qui appuie la recherche de calibre mondial, interdisciplinaire, internationale, transformatrice, à haut risque et à haut rendement, et ayant un potentiel de changer la donne. Par sa conception créatrice, le programme du FNFR est assorti de nouveaux processus d’évaluation du mérite qui reflètent les objectifs de chaque occasion de financement et admet une utilisation flexible des fonds de subvention pour la collaboration internationale.

Mené par le Canada, et en partenariat avec des pays comme le Brésil, le Royaume-Uni et les États-Unis, cet appel de financement international suit les recommandations du rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat de l’Organisation des Nations Unies et met l’accent sur les mesures d’adaptation aux changements climatiques. Il servira à financer la recherche interdisciplinaire et intersectorielle – en lui imposant un volet d’implication collective – et entraînera des répercussions tangibles sur les populations les plus affectées et susceptibles d’être touchées par les changements climatiques, comme les communautés autochtones et les habitants des pays les moins riches.

Notre volonté à poursuivre diverses collaborations inédites ne fera qu’enrichir la qualité de la recherche, des talents et de l’innovation au Canada, et contribuera aussi à ce qu’en tant que nation, nous soyons prêts à relever les défis de demain.

A photo of three white men and a woman standing in business wear.

Légende de la photo

Les auteurs, de gauche à droite : Ted Hewitt, président, Conseil de recherches en sciences humaines; Alejandro Adem, président, Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie; Roseann O’Reilly Runte, présidente-directrice générale, Fondation canadienne pour l’innovation; Michael Strong, président, Instituts de recherche en santé du Canada